Martina Tazzioli

Statut

Post-doctorant

Année(s)

2015

Laboratoire(s)

  • LAMES (UMR 7305)

Contrat

Incoming

Contact

martina.tazzioli@swansea.ac.uk

Biographie

Page web :

Actuellement

Depuis 2016, Martina Tazzioli est Lecturer en géographie, à l'Université de Swansea.
Stratégies de mobilités et formes de précarité à travers la Méditerranée

Ce projet de recherche concerne les modalités selon lesquelles la précarité s’articule et entre en relation avec la mobilité des jeunes dans la région méditerranéenne, en prenant la Tunisie comme focus géographique et en interrogeant les moyens mis en oeuvre pour faire face à cette précarité par les migrants européens des pays de l’Europe du Sud et les migrants tunisiens. Le but de ce projet de recherche est d’explorer quelles formes de mobilité sont devenues des migrations dans cette période de crise économique, et comment la précarité affecte ceux qui se sont déplacés à l’étranger et ceux qui, du fait de la crise économique, ont décidé de bouger. La précarité n’est pas limitée ici à la condition de travail ; elle est plutôt conçue, dans un sens plus large, comme précarisation des vies, c’est-à-dire comme vulnérabilité croissante de la vie quotidienne et comme incertitude à l’égard du futur – ce que plusieurs auteurs ont désigné sous le terme de “précarisation”. Le projet se focalise d’un côté sur les migrations de retour des citoyens tunisiens vers leur pays d’origine, et de l’autre sur les citoyens européens de l’Europe du sud – région européenne la plus affectée par la crise économique – qui se sont déplacés en Tunisie dans les quatre dernières années pour chercher un emploi. Dans les deux cas, on prendra en compte une mobilité nonétudiante. L’enjeu théorique de ce projet consiste à comprendre la façon dont les pratiques de mobilité sont connectées aux processus de précarisation en période de crise économique. La région méditerranéenne est assumée ici du point de vue des pratiques de mobilité qui la traversent. La réorientation de la mobilité sur les deux rives de la Méditerranée est un sujet encore peu étudié : qui devient le migrant aujourd’hui, dans le contexte d’une précarisation croissante, et quelles sont les formes de mobilité qui émergent ? La contribution originale de ce projet consiste dans la tentative de mieux comprendre la précarisation de la mobilité comme processus temporel, c’est-à-dire comment la précarité est vécue par les sujets dans le temps, en mobilisant une approche longitudinale visant à saisir les stratégies de mobilité mises en place par les jeunes pour faire face à cette précarisation.

Domaine(s) de recherche

  • Gouvernement militaro-humanitaire des migrations en Méditerranée
  • Précarité et migrations sur les deux rives de la Méditerranée
  • Production et gouvernement de la “crise” des réfugiés en Europe
  • Politique de la visibilité des techniques de contrôle des migrations

Discipline(s)

  • Etudes des migrations
  • Science politique
  • Philosophie politique

Cursus

  • 2014-2015 Teaching Assistant Queen Mary University, Londres, department de Politics
  • 2014 Chercheur postdoctorant, Université de Oulu (Finlande), RELATE center inBorder studies."
  • 2010-2013 Doctorat en Sciences Politiques, Goldsmiths College, Londres. Titre de la thèse : Countermapping migration governmentality. Practices of migratio across the Mediterranean in the aftermath of the Tunisian revolution ; sous l direction de Sanjay Seth
  • 2007-2009 Master en Philosophie (Université de Pise).
  • 2004-2007 Licence en Philosophie (Université de Pise).

Activité(s) de recherche

  • Co-fondateur et membre du comité de rédaction de la revue Materiali foucaultiani
  • Co-éditeur de la série “The new politics of autonomy”, Rowman & Littlefield.

Publications

Ouvrage Direction, Proceedings, Dossier

  • Tunisia as a Revolutionized Space of Migration (avec Glenda Garelli), London: Palgrave Pivot series on Politics & Mobility, Palgrave, 2016. Sous presse
  • Tazzioli M. Spaces of Governmentality. Autonomous Migration and the Arab Uprisings, London: Rowman and Littlefield, 2015.
  • Foucault and the Making of Subjects, (with Laura Cremonesi, Orazio, Irrera and Daniele Lorenzini), London, Rowman & Littlefield, sous presse 2016.
  • Europe / Crisis: New Keywords of 'the Crisis' in and of ‘Europe, New York: Zone Books: Near Future Online, 2016.
  • Foucault and the History of the Present, London: Palgrave McMillan, 2015. Editors: Fuggle, S., Lanci, Y., Tazzioli, M. (Eds.)
  • Spaces in Migration. Postcards of a Revolution, London: Pavement Books, 2013. Glenda Garelli, Federica Sossi, Martina Tazzioli

Ouvrage Chapitres et Contribution

  • “Choucha Beyond the camp. Challenging the spatial and temporal boundaries of migration Studies”, (avec Glenda Garelli), in N. De Genova ( ed.), The Borders of Europe, Duke University Press, accepted for publication.
  • “Discordant migrants' freedom and the bordering of migrants lives. Three snapshots on revolutionized spaces in the aftermath of the Arab Springs”, in Cisney, V. W.,& Morar, N. (eds.), Biopower: Foucault and Beyond. University of Chicago Press, 2016, pp. 123-140.
  • “Troubling Mobilities: Foucault and the Hold over ‘Unruly’ Movements and Lifetime”, in S. Fuggle, Y. Lanci, M. Tazzioli, (eds.), Foucault and the History of our Present, Palgrave, 2015, pp.159-178.
  • “Migration (in) Crisis and ‘People Who Are Not of Our Concern”, in Garelli, Sossi, Tazzioli (ed) Saces in Migration. Postcards of a Revolution, London:Pavement Books, 2013.

Autres

  • Antipode Journal, issue on “Mediterranean movements and the militaryhumanitarian border”(with Glenda Garelli and Alessandra Sciurba), accepted for publication, 2016. Numéros de revues éditées
  • Darkmatter Journal, issue on “Border Struggles” (with Oliver Belcher and Lauren Martin) 2015. Numéros de revues éditées
  • Postcolonial Studies Journal, issue on ‘Migration and Militant Research’ (with Glenda Garelli), 16(3), 2013. Numéros de revues éditées
  • “Mediterranean struggles for movement and the European government of bodies. An interview with Etienne Balibar and Nicholas De Genova”, (with Glenda Garelli and Alessandra Sciurba), Antipode, à paraître. Entretiens
  • “Vulnerability and resistance. An interview with Judith Butler”, (with Federica Sossi) in n S. Fuggle, Y. Lanci, M. Tazzioli, eds. Foucault and the History of our Present, Palgrave, 2015. Entretiens
  • “Double opening, split temporality, and new spatialities: an interview with Sandro Mezzadra on ‘militant research’”, (with Glenda Garelli), Postcolonial Studies, special issue on Migration and Militant Research, 16(3), 2013 pp. Entretiens

Médias sans comité de lecture

  • The EU hotspot approach at Lampedusa:, Opendemocracy
  • Mediterranean migration crisis: transit points, enduring struggles, Opendemocracy