José María Lanzarote-Guiral

Statut

Post-doctorant

Année(s)

2015

Laboratoire(s)

  • TELEMMe (UMR 7303)

Contrat

Incoming

Contact

jose.lanzarote-guiral@univ-amu.fr
Les vitrines du progrès. La construction du préhistorique dans les musées nationaux de l’Europe Latine : transferts, représentations et discours (1859-1914)

Dès ses origines, la construction du préhistorique est intimement liée à l’exhibition des vestiges dans les musées nationaux. En se concentrant sur les pays de l’Europe occidentale de langue latine (France, Italie, Espagne, Portugal) ce projet vise à éclairer deux questions fondamentales : d’abord, étudier comment la préhistoire a été définie en tant que discipline scientifique à travers les pratiques muséales (collection, classification et exposition) ; ensuite, analyser la mise en scène de l’humanité préhistorique à travers les images artistiques (peinture, sculpture, dioramas) incluses dans les musées et expositions. L’objectif final est de comprendre dans quelle mesure la préhistoire a contribué à réécrire l’histoire de l’humanité en accord avec l’idée du progrès technologique et moral des sociétés humaines. Afin de répondre à ces questions, ce projet met en œuvre des outils méthodologiques originaires de champs disciplinaires variés, tels que l’histoire culturelle de la science, la muséologie et l’historiographie contemporaine, en favorisant une stratégie de recherche interdisciplinaire.

Domaine(s) de recherche

  • Histoire de la préhistoire.
  • Transferts culturels dans l’Europe Latine.
  • Histoire du patrimoine archéologique et muséographie.

Discipline(s)

  • Histoire des sciences humaines

Cursus

  • 2012-2013 Chercheur postdoctoral, LabEx HASTEC, UMR8560 - Centre Alexandre Koyré, Paris.
  • 2011-2012 Assistant de recherche dans le projet EuNaMus, European National Museums : Identity Politics, the Uses of the Past and the European Citizen, Septième programme-cadre (FP 7), Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • 2006-2011 Doctorat en Histoire, Institut Universitaire Européen, Florence : «Prehistoria Patria. National identities and Europeanisation in the construction of prehistoric archaeology in Spain: 1860-1936 ». Directrice de thèse: Antonella Romano (EHESS).
  • 1999-2004 Licence en Histoire, Universidad de Zaragoza.

Activité(s) de recherche

  • Membre du groupe de recherche franco-allemand « Matières à penser. Les mises en scène des sciences et leurs enjeux. 19e – 21e siècles », porté par le Centre A. Koyré et la Humboldt Universität de Berlin.
  • Membre du groupe de recherche international « Histories of Archaeology Research Network (HARN) ».
  • Membre de la « Sociedad Española de Historia de la Arqueología ».
  • Membre associé du LabEx HASTEC (Histoire et anthropologie des savoirs, techniques et croyances), Paris.

Publications

Ouvrage Direction, Proceedings, Dossier

  • « Prehistoria Patria. National identities and Europeanisation in the construction of prehistoric archaeology in Spain: 1860-1936 », en préparation.

Ouvrage Chapitres et Contribution

  • Lanzarote Guiral, J.M., et al.. Viaje artístico por Aragón de Valentín Carderera. Zaragoza, Institución Fernando el Católico, 2013.
  • POULOT, D., LANZAROTE GUIRAL, J.-M. et BODENSTEIN, F. Eds. National Museums and the Negotiation of Difficult Pasts. Conference Proceedings from EuNaMus. Brussels 26–27 January 2012, EuNaMus Report No 8. Linköping (Suède), Linköping University Press, 2013.
  • POULOT, D., BODENSTEIN, F. et LANZAROTE GUIRAL, J.-M., Eds. Great Narratives of the Past. Traditions and Revisions in National museums. Conference proceedings from EuNaMus conferences, Paris June 29 – July 1& 25-26 November 2011. EuNaMus Report No 3.Linköping (Suède), Linköping University Press, 2012.

Article dans une revue

  • Lanzarote Guiral, J. M. (2016, sous presse). « Hugo Obermaier, Léo Frobenius et l'étude de l'art préhistorique de la Péninsule Ibérique ». In : H. Ivanoff, J.-L. Georget et R. Kuba, Studien zur Kulturkunde – Frobenius und seine Zeitgenossen. Berlin, Reimer-Verlag.
  • (2015). « Del Gabinete de curiosidades al Museo público: el papel de las instituciones en la historia de la antropología canaria ». In : J. Farrujia de la Rosa, Orígenes. Enfoques interdisciplinares sobre el poblamiento indígena de Canarias. Santa Cruz de Tenerife, Idea, pp. 225-274.
  • (2014). « The recognition of cave art in the Iberian Peninsula and the making of prehistoric archaeology (1878-1929) ». In: R. Bod, J. Maat et T. Weststeijn, The Making of Humanities. Volume III: The Modern Humanities. Amsterdam, Amsterdam University Press, pp. 359-375.
  • (2013). « ‘Dangerous intruders’ or ‘beneficial influence’? The role of the Institut de Paléontologie Humaine in the development of prehistoric archaeology in Spain (1900-1936) », Complutum, numéro spécial sur l’Histoire de l’Archéologie, pp. 33-42.
  • (2013). « Le géologue, l’antiquaire, l’anthropologue : Les débuts de l’Archéologie Préhistorique en Espagne (1862-1880) », Bulletin du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco, 53, pp. 29-41.
  • (2012). « Reconquering the Americas: the changing roles of Latin American collections in Spanish national museums ». In: POULOT, D., BODENSTEIN, F. et LANZAROTE GUIRAL, J.-M., Eds. Great Narratives of the Past. Traditions and Revisions in National museums. Linköping University Press, pp.297-315.
  • (2011). « La stratigraphie d’une vie consacrée à la Préhistoire. L’abbé Hugo Obermaier, sa chaire de l’Institut de Paléontologie humaine et les fouilles du Castillo ». In: DE LUMLEY, H. et HUREL, A. Cent ans de préhistoire. L'Institut de Paléontologie Humaine. Paris, CNRS, pp. 65-82.
  • (2011). « Crown, Church and People: History of National Museums in Spain ». In: ARONSSON, P. and ELGENIUS, G., Building National Museums in Europe 1750–2010. Conference proceedings from EuNaMus, Bologna 28-30 April 2011. EuNaMus Report No. 1. Linköping University Press, pp. 847-880.
  • (2010). « Apuntes del pasado nacional: aproximación al estudio de los dibujos de monumentos aragoneses de Valentín Carderera», Argensola: Revista de Ciencias Sociales, 120, pp. 141-176.