Candice Raymond

Statut

Post-doctorant

Année(s)

2014

Laboratoire(s)

  • IREMAM (UMR 7310)

Contrat

Incoming

Contact

candice.raymond@univ-paris1.fr

Biographie

Page web :

Actuellement

Chercheuse post-doctorale, ERC Social Dynamics of Civil Wars, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne depuis 2016.
Savoirs en guerre. Vers une socio-histoire des sciences humaines et sociales libanaises pendant la guerre de 1975-1990

À partir d’une étude des lieux, acteurs et pratiques locales des sciences humaines et sociales au cours de la guerre du Liban (1975-1990), mon projet de recherche vise à saisir comment les savoirs académiques sont produits en contexte de guerre, et ce que ce contexte fait à leur mode même de production. Il unit trois champs de recherche, l’histoire des savoirs, la socio-histoire des sciences sociales et l’histoire socio-culturelle de la guerre. La réflexion est fondée à la fois sur mes travaux consacrés à l’historiographie libanaise contemporaine, sur une recherche en cours portant sur les centres de recherche para-académiques, et sur une recherche complémentaire consacrée aux revues intellectuelles libanaises fondées pendant la guerre. Ces revues constituèrent en effet, dans un contexte de crise des universités locales, un lieu du travail savant particulièrement investi par les universitaires libanais, dont les publications tendirent à s’inscrire dans le double registre de la scientificité académique et de l’engagement intellectuel. Lieux majeurs du débat intellectuel, de la discussion savante et de la circulation des idées (y compris par la pratique de la traduction), ces revues firent fréquemment figure de substitut aux supports plus proprement disciplinaires d’animation et de diffusion de la recherche, non sans incidence sur les conditions d’évaluation scientifique et de valorisation sociale des publications et des auteurs. Il s’agira dès lors d’étudier les effets de ces dispositifs éditoriaux sur le développement effectif des dynamiques disciplinaires libanaises au cours de la guerre.

Domaine(s) de recherche

  • Socio-histoire des sciences sociales ; histoire des savoirs ; historiographies arabes contemporaines ; histoire socio-culturelle de la guerre

Discipline(s)

  • Histoire contemporaine

Cursus

  • 2014 Post-doctoral research fellow, Orient-Institut Beirut (OIB), Max Weber Stiftung
  • 2014 Qualification à la section 22 du Conseil National des Universités
  • 2013-20xx Chercheuse associée à l’Institut français du Proche-Orient
  • 2013 Doctorat Histoire et Civilisations de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).Titre de la thèse : Réécrire l’histoire au Liban. Une génération d’historiens face à la période ottomane, de la fin des années 1960 à nos jours. Directeurs : Hamit Bozarslan (EHESS), Henry Laurens (Collège de France)
  • 2010-2011 Ingénieur de recherche assistant dans le cadre du programme de recherches ANR Archiver. Les pratiques historiographiques contemporaines au Moyen-Orient (Institut d’études de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman - EHESS)
  • 2000 Diplôme Universitaire Monde Arabe Contemporain (Institut d'Etudes Politiques - Lyon)
  • 1999 D.E.A. d’histoire contemporaine (Université Lumière-Lyon II)
  • 1999 Diplôme Universitaire d'Arabe Moderne (Université Lumière-Lyon II)
  • 1997 Diplôme de Sciences Politiques, Section Internationale (Institut d'EtudesPolitiques - Lyon)

Publications

Ouvrage Direction, Proceedings, Dossier

  • Avec Noureddine AMARA et Jihane SFEIR (dir.), Ecritures historiennes du Maghreb et du Machreq : approches critiques, numéro thématique hors-série de la revue Naqd (Alger), 2014 [à paraître].
  • Avec Christine JUNGEN (dir.), Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations, numéro thématique n˚36 des Ateliers d’anthropologie, CNRS / Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 2012

Ouvrage Chapitres et Contribution

  • « Des guerres de papier. Autour des archives historiques libanaises de la Direction générale des Antiquités », in C. JUNGEN, J. SFEIR (dir.), Archiver au Moyen-Orient, Karthala, Paris, 2014 [à paraître]. Accepté pour publication.
  • « Réceptions et usages historiographiques libanais de Charles Henry Churchill », in S. DACCACHE et al. (dir.), Cohabitation et conflits dans le Bilad al-Cham à l’époque ottomane : les relations entre musulmans et chrétiens à travers les écrits des chroniqueurs et des voyageurs, Ifpo, Orient-Institut, Université de Balamand, Université Saint-Joseph, Beyrouth, 2014, p. 305-324.
  • « Autour de La Dégénérescence du Liban », in P. LAHOUD (dir.), Ahmad Beydoun, `alam alma`ânî wa-l-mabânî, Publications de l’Université Antonine, Baabda (Liban), 2011, p. 169-176.
  • « D’une guerre civile (à) l’autre. Les harakât de 1840-1860 dans l’historiographie libanaise contemporaine », in F. MERMIER, C. VARIN (dir.), Mémoires de guerres au Liban (1975-1990), Sindbad/ Actes Sud, Paris, 2010, p. 72-94.
  • « Samidoun. 33 jours de mobilisation civile à Beyrouth », in E. PICARD, F. MERMIER (dir.), Liban : Une guerre de 33 jours, La Découverte, Paris, 2007, p. 58-65.
  • Publication en arabe : « Sâmidûn. Thalâtha wa thalâthûn yawman min al-ta`bi’a al-madaniyya fî Bayrût », in E.PICARD, F. MERMIER (dir.), Thalâtha wa thalâthûn yawman min al-harb fî Lubnân, Librairie Orientale, Beyrouth, 2007, p. 66-74.

Ouvrage Compte-rendu

  • Ahmad Beydoun, La Dégénérescence du Liban ou la Réforme orpheline, 2009, Le Mouvement Social, n˚ 231, avril-juin 2010,

Articles dans une revue scientifique à comité de lecture

  • « Vie, mort et résurrection de l’histoire du Liban, ou les vicissitudes du Phénix », Revue Tiers Monde, n˚ 216, numéro thématique L’écriture de l’histoire dans les pays en développement (dir. C. Maurel), oct.-déc. 2013, p. 71-87. Article retenu en mars 2014 pour être publié en anglais sur Cairn International.
  • Avec Christine JUNGEN, « Les trajectoires matérielles de l’archive », Ateliers d’anthropologie, n˚ 36, numéro thématique Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations (dir. C. Jungen et C. Raymond), 2012,
  • « Matière à controverse. La polémique autour de l’édition des Documents diplomatiques et consulaires relatifs à l’histoire du Liban », Ateliers d’anthropologie, n˚ 36, numéro thématique Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations (dir. C. Jungen et C.Raymond), 2012

Articles dans une revue scientifique sans comité de lecture

  • « L’historiographie du Liban ottoman entre conflits idéologiques et renouveau disciplinaire », Naqd (Alger), numéro thématique hors-série Ecritures historiennes du Maghreb et du Machreq : approches critiques (dir. N. Amara, C. Raymond et J. Sfeir), 2014 [à paraître].

Communication dans un congrès, un colloque

  • Candice RAYMOND (2009), « Beyrouth et l’Empire ottoman : dynamiques des nouvelles historiographies de la ville », in J.-C. DAVID, S. MÜLLER-CELKA (dir.), Patrimoines culturels en Méditerranée orientale : recherche scientifique et enjeux identitaires, 3ème atelier (26 novembre 2009) : Les héritiers de l’Empire ottoman et l’héritage refusé. Rencontres scientifiques en ligne de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon, 2009,
  • « Ottoman Lebanon Contested. On the Sociological and Epistemological Conditions of an “Ottoman Turn” in Lebanese Historiographies », communication à la conférence internationale The Local Histories of Lebanon Revisited (Orient-Institut Beirut, Beyrouth, 18 octobre 2012).
  • « De quelques réflexions à la lecture de l’ouvrage collectif Le rôle des historiens orthodoxes dans l’historiographie », communication à la table-ronde organisée par le Mouvement Culturel d’Antélias et l’Université de Balamand (Antélias - Liban, 19 mars 2011).
  • « Beyrouth et l'histoire du Liban : de quelques évolutions contemporaines de l'historiographie libanaise au prisme de l’histoire urbaine », communication au colloque international Renouvellement de l’enseignement de l’histoire (Université du Saint-Esprit, Kaslik – Liban, 2-3-4 décembre 2009).
  • « Beyrouth et l’Empire ottoman : dynamiques des nouvelles historiographies de la ville », communication à l’atelier Les héritiers de l’Empire ottoman et l’héritage refusé (Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon, 26 novembre 2009).
  • « Les archives du Liban ottoman à la Direction générale des Antiquités : au coeur des guerres libanaises », communication à la table-ronde Archives, collectes et gestion de mémoires en conflit (Institut Français d’Archéologie Orientale, Le Caire, 20-21 juin 2009).
  • « Réceptions et usages historiographiques libanais de Charles Henry Churchill », communication au colloque international Cohabitation et gestion des conflits dans le Bilad al-Sham à l’époque ottomane : musulmans et chrétiens perçus à travers les chroniqueurs et les voyageurs (University of Balamand, Université Saint-Joseph, Institut français du Proche-Orient, Orient-Institut Beirut, Beyrouth, 28-29-30 mai 2009).
  • « Au-delà du texte. Les objets imprimés, des sources pour l’histoire contemporaine du Proche-Orient », intervention à la table-ronde « L’histoire du Proche-Orient à la source » organisée dans le cadre de l’école d’été Les sciences sociales au Proche-Orient à l’épreuve de leurs sources (Université Saint-Joseph, Beyrouth, 7 juillet 2014)
  • « Le métier d’historien et la guerre : notes sur le cas libanais », communication lors de la journée d’études Faire des SHS en contexte de conflit : acteurs et pratiques de savoir (Institut français du Proche-Orient, Beyrouth, 17 avril 2014)
  • « Wartime knowledge. Lebanese research in social sciences and humanities during the Civil War: The case of the Institute for Arab Development », séminaire de recherche présenté à l’Orient-Institut Beirut (28 janvier 2014).
  • « La réception des Annales par une génération d’historiens libanais », communication à la journée doctorale organisée par l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth, 6 juillet 2011).
  • « Enjeux, modalités et limites de la réception libanaise de l’Ecole des Annales », communication lors des journées d’études franco-tunisiennes Historiens et historiographies du Maghreb : un nouveau regard (Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain, Tunis, 17-18 sept. 2010).
  • « Un siècle d’édition des sources écrites de l’histoire libanaise », séminaire organisé dans le cadre du programme ANR Archiver. Les pratiques historiographiques contemporaines au Moyen-Orient (Institut d’étude de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman, Paris, 31 mai 2010).
  • « Les harakât de 1840-1860 dans l’historiographie libanaise contemporaine (1975-1990) », communication lors de la journée d’études Mémoire et écriture de l’histoire (Institut français du Proche-Orient, Beyrouth, 17 décembre 2007).